Skip to content

He had a dream

24 août 2011

Marrant comme les infos circulent, ici. Et une de nos questions sans réponse, ou sujette à débats, est la suivante : savent-ils (le Chef, Moipire, Cruella, bref les hautes sphères de la boîte) à quel point ça circule ? Et si oui, parler aux uns est-il un moyen d’informer les autres ?

 Certains d’entre nous pensent que oui, que c’est même un moyen très pratique et sournois de saper le moral de ceux qu’on voudrait pousser vers la sortie. D’autres pensent qu’ »ils » sont juste très cons, se croient très forts et/ou n’en ont rien à foutre. Ça se défend aussi.

 Par exemple, quand le Chef nous dit que c’est pour tout le monde pareil, et que chez Edulkorant aussi les salaires sont bloqués depuis deux ans, c’est forcément qu’il est très con, ou très naïf, d’imaginer qu’on puisse ne pas être au courant de leurs augmentations de début d’année. Non ? Ou alors il a juste envie de clore rapidement la discussion, et se dit qu’en y allant au bluff ça passera. Ou que personne ne dira rien. Donc qu’il se fout totalement de ce qu’on peut penser, du moment qu’on ne lui casse pas les pieds.

Mais quand Moipire raconte à la maquette qu’il a fait un rêve où il y avait toute la boîte, qu’on était enfermés dans une pièce surchauffée, que tout le monde commençait à s’énerver mais que « certains, comme Griotte, revendiquaient aussitôt plus de place que les autres », on peut se dire qu’il y a là un message pas tellement subliminal. Ni très subtil.

Leurs cerveaux torturés recèlent encore bien des mystères…

Publicités
4 commentaires
  1. Qui êtes vous Gritotte pour oser réveiller les angoisses d’anéantissement de Moipire.
    Cette nouvelle saison de Gossip Griotte s’annonce palpitante…

    • Je suis balaise, pas vrai ?
      Gossip griotte, ça me plait… i know that you kiff me, XOXO, GG

  2. C’est peut-être mieux qu’une boite où rien ne se dit, à tout prendre…

    • Mmmm… Nan, je crois vraiment que je me passerais de ce genre de déclarations intempestives. Parce qu’encore là, c’est soft. Je ne vois pas où il veut en venir avec ça, mais c’est somme toute assez inoffensif. En revanche, quand on suspecte un licenciement, qu’on lui en parle, puis qu’il passe sa journée à chanter dans les autres bureaux qu’on pête un plomb, qu’on est tous paranos chez Chokolat… pour qu’au final on se retrouve vraiment avec un licenciement… là ça me semble un poil plus tordu. Et malsain. Et je préfèrerais vraiment qu’il la boucle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :